affiche 2015 www p 

Saint Germain Le Rocheux
samedi 18 juillet 2015

 

 

Jardins de Barbirey

28-29 août 2015

 

 Cuisines ducales, Dijon
jeudi 29 et Vendredi 30 octobre

Jardin de l’Arquebuse, Dijon
Samedi 31 octobre, dimanche 1er novembre

 

Saint Germain Le Rocheux

samedi 18 juillet 2015

Nous sommes cette année partenaire du festival de Saint Germain le Rocheux. Inventé il y a deux ans par Victor Lenoble et Olivier Veillon, il mobilise sur une fin de semaine tous les habitants du village pour l’accueil des artistes et la mise en place des spectacles. Leur souci de prise en compte des lieux dans plusieurs des projets qu’ils ont accueilli nous a donné envie de tisser des lien avec cette commune du nord de la Côte-d’Or au milieu de paysages composés autour de vallées riches d’histoire et de variété de points vue. C’est pour nous l’occasion de toucher un nouveau public dans un nouveau pays en nous appuyant sur un groupe de bénévoles actifs.

D’un commun accord, en plus du reste de la programmation, nous avons souhaité inviter deux poètes, Antoine Boute et Charles Pennequin.

Antoine Boute est écrivain, poète sonore, essayiste et belge. Il viendra « lire » et improviser autour de son dernier livre : «Les Morts Rigolos », livre co-écrit avec ses enfants.

Sa pratique repose fondamentalement sur le langage, ses limites et ses détournements. Son œuvre est un jeu constamment reformulé, absurde, inquiétant et amusant, auquel il convie qui souhaite y participer. Sous ses airs faussement foutraques, son travail est en fait une partie fine de gai savoir, où l’expérimental, à la fois magnifié et moqué, connaît des développements inattendus, où la mécanique du loufoque vient doubler une autre mécanique .

Charles Pennequin est poète, dessinateur, vidéaste, improvisateur. Il explique que ses premières lectures étaient précipitées, du fait de la tension qu'il ressentait face au public. Cette manière de presser le dire est devenue peu à peu l'un de ses traits reconnaissables au cours de ses nombreuses lectures-performances. Ses phrases énoncent des vérités simples et obsédantes portées par une voix haut perchée, jusqu’à l’essoufflement. Pour une présentation de lui-même par lui-même: http://vimeo.com/21599016


Tout le programme des Spectacles à Saint Germain-le-Rocheux le 18 juillet 2015

 

Jardins de Barbirey

28-29 août 2015

 affiche 2015 www p  téléchargez la carte postale

Olivier Marty

Projection vidéo dans le porche d'entrée
à partir de 18h30                                                                                                                                                              

Olivier Marty explore des sites de toutes sortes, en France et à l'étranger, pour y trouver des matériaux et des souvenirs qu'il mettra ensuite en jeu à son atelier. Les paysages sont urbains, banlieusards, ruraux, industriels, banals ou spectaculaires...
De ces parcours, improvisés ou préparés avec minutie, naissent des séries de peintures, de très nombreux dessins, et des vidéos. Le dessin et la peinture évoquent les lieux de manière allusive, presque abstraite ; la vidéo amène un contrepoint plus narratif, à mi-chemin entre le film documentaire et l'évocation poétique.
La caméra saisit ces instants fragiles, fugaces, pendant lesquels il se passe « quelque chose » entre les gens qu'il côtoie par hasard, et les paysages qui les entourent. C'est une attitude, une tension palpable, une similitude de formes, un geste pour décrire, une traversée... Des moments tout simples pendant lesquels les êtres et les paysages se télescopent, les récits se superposent...
Olivier Marty en tire des miniatures vidéo, tirées vers le silence ou investies par des complices musiciens. Deux d'entre elles dialogueront dans le porche de Barbirey.

Paysagiste de formation, Olivier Marty expose dans des galeries et des centres d'art. Il a collaboré à plusieurs reprises avec des chorégraphes (Emmanuelle Huynh, Olivia Granville, Christine Bastin, Fabrice Ramalingom), des musiciens (François Cotineau, Michel Maurer, Arnaud Sallé) ou des poètes (Tita Reut, Olivier Blin, Esther Salmona). Il enseigne les arts plastiques à l'École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

 

Pierre Berthet

Fabrique de gouttes, bidons et plantes sèches

Installation sonore et musicale
À partir de 18h30 pour la soirèe entre cour et jardins, dès 16h00 pour les visiteurs des jardins.

Composition et installation : Pierre Berthet

Pierre Berthet a crée un processus technologique qui lui permet de maîtriser le débit des gouttes, créant ainsi un instrument qui s’insinue dans des lieux naturels. Ses compositions viennent surprendre le promeneur avec délicatesse et l’incite à s’arrêter, pause contemplative.

A Barbirey objets sonores vous guideront le long d’un chemin choisi et vous surprendront par leu capacitéà transformer votre sensibilité portée sur les lieux traversés. Au rythme de vos pas et de votre écoute, il vous emmènera vers le lieu du spectacle suivant dans lequel il incarne

Pour ces interventions, Pierre Berthet reçoit l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Wallonie-Bruxelles International.be

 

Émilie Faucheux et Pierre Berthet

Médée Kali                                                                                                                        Création

Théâtre et Musique
19h15

Mise en Scène et Jeu: Émilie Faucheux
Musique et Jeu: Pierre Berthet
Texte: Laurent Gaudé (éditions Actes Sud, 2003)

«Soit un texte de Laurent Gaudé où la confusion des personnages mythologiques de Médée, Kali, Gorgone et d'autres, trouve sa source dans des millénaires de mémoire enfouie de chair chaude et de sang qui coule, d'amours, de trahisons et de vengeances assouvies.
Soit une comédienne au souffle posé qui, du fond de sa gorge, maîtrise ce texte en en contenant les fulgurances.
Soit un musicien qui n'a d'autre choix que de suivre, la voix, la femme, la confusion des mythes, en existant par l'instrument.
Avec cette triade, texte, comédienne, musicien, Émilie Faucheux crée un équilibre hypnotique, chemin sur un fil au dessus de la lave en fusion.
Plus qu'un appui de la musique au texte, le musicien incarne l'autre qui ne peut que de suivre son espoir d'exister face à l'amour dévastateur.
Et en choisissant de changer de musicien répliquant d'une date à l'autre, Émilie Faucheux imprègne sa performance de la détermination née de l'errance des amours désespérés.»
Pour une présentation du texte de Laurent Gaudé et des extraits: http://www.biblioblog.fr/post/2010/10/26/Medee-Kali-Laurent-Gaude.
Émilie Faucheux revient sur scène depuis un an comme comédienne avec la Compagnie SF et avac la Cie ça vient de se poser) et maintenant comme metteure en scène après un épisode remarqué au milieu des années 2000, en particulier à entre cour et jardins en 2006 à Barbirey sur Ouche avec Opéra sur l’herbe.
Pierre Berthet compose une grande partie son œuvre en s’appuyant sur des bruits entendus dans la nature (gouttes d’eau, feuilles froissées,…). Il s’approprie ces sons, les maîtrise pour surprendre les auditeurs en orchestrant avec délicatesse des mécanismes naturels. Il a été invité lors de l’édition 2003 d’entre cour et jardins suite à un concours de musique pour jardins organisé avec Césaré, Centre national de Création musicale de Reims. Plus d’infos: (http://www.pierre.berthet.be/)

Elle a présenté une première version de ce spectacle avec Pierre Berthet en mars dernier au Théâtre Mansart et d’autres versions en duo avec un musicien à chaque fois différents (Didier Petit, violoncelle, Benoît Jayot, contrebasse, Mathieu Besset, guitare) à Semur en Auxois et à Mont Saint Jean

 

Circo minimo                                                                                                                       Création

Fabrique mobile pour jardin, le Circo minimo d’Olivier Vadrot a fait l’objet cette année d’une rénovation/agrandissement. Comme lors des deux dernières éditions, il accueillera un auteur, poète, qui dira ses écrits. Cette année nous accueillerons:

Charles Pennequin

Poésie
20h30

Poète, dessinateur, vidéaste, improvisateur, il explique que ses premières lectures étaient précipitées du fait de la tension qu'il ressentait face au public. Cette manière de presser le dire est devenue peu à peu l'un de ses traits reconnaissables au cours de ses nombreuses lectures-performances. Ses phrases énoncent des vérités simples et obsédantes portées par une voix haut perchée, jusqu’à l’essoufflement.

Pour une présentation de lui-même par lui-même: http://vimeo.com/21599016

 

 

8 euros la soirée, entrée libre pour les moins de 12 ans.

Bar et restaurant ouverts les jours de spectacles

Réservation : 03 80 67 12 30 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Aller à Barbirey :
vous disposez de places de voiture ?
vous cherchez une place de voiture ?
covoiturage
avec mobigo (www.mobigo-bourgogne.fr ou 03 80 11 29 29)
ou en contactant le festival (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 06 07 75 14 90)


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 

Dijon

CP-2015-dijon-1w  télécharger la carte postale

Cuisines ducales, Palais des Ducs
Jeudi 29 et vendredi 30 octobre, 20h00

pour accéder aux Cuisine Ducales, Cour de Bar, Palais des Ducs, Dijon (attenantes au Musée des Beaux Arts)

Émilie Faucheux et Benoit Jayot

Médée Kali 
Théâtre et Musique
Mise en Scène et Jeu: Émilie Faucheux
Musique et Jeu: Benoit Jayot
Texte: Laurent Gaudé (éditions Actes Sud, 2003)

 

Émilie Faucheux reprend Médée Kali, présenté à Barbirey avec Pierre Berthet, en changeant de musicien comme elle l'a fait régulièrement depuis sa création au printemps dernier. Elle sera cette fois-ci avec Benoit Jayot, contrebassiste. Chaque musicien transforme la couleur de la pièce sans changer son intensité.

 

«Soit un texte de Laurent Gaudé où la confusion des personnages mythologiques de Médée, Kali, Gorgone et d'autres, trouve sa source dans des millénaires de mémoire enfouie de chair chaude et de sang qui coule, d'amours, de trahisons et de vengeances assouvies.
Soit une comédienne au souffle posé qui, du fond de sa gorge, maîtrise ce texte en en contenant les fulgurances.
Soit un musicien qui n'a d'autre choix que de suivre, la voix, la femme, la confusion des mythes, en existant par l'instrument.
Avec cette triade, texte, comédienne, musicien, Émilie Faucheux crée un équilibre hypnotique, chemin sur un fil au dessus de la lave en fusion.
Plus qu'un appui de la musique au texte, le musicien incarne l'autre qui ne peut que de suivre son espoir d'exister face à l'amour dévastateur.
Et en choisissant de changer de musicien répliquant d'une date à l'autre, Émilie Faucheux imprègne sa performance de la détermination née de l'errance des amours désespérés.»
Pour une présentation du texte de Laurent Gaudé et des extraits: http://www.biblioblog.fr/post/2010/10/26/Medee-Kali-Laurent-Gaude.
Émilie Faucheux revient sur scène depuis un an comme comédienne avec la Compagnie SF et avac la Cie ça vient de se poser) et maintenant comme metteure en scène après un épisode remarqué au milieu des années 2000, en particulier à entre cour et jardins en 2006 à Barbirey sur Ouche avec Opéra sur l’herbe.

 

                                                                                   

Jardin de l’Arquebuse, Dijon

Samedi 31 octobre, dimanche 1er novembre

 13:00 - 17:00  Olivier Marty Installation Video
 14:00  L'Agence Touriste (Mathias Poisson et Virginie Thomas)___ Plein Air Danse
 15:00  Sébastien Roux Canons pour l'Arquebuse Musique
 16:00  Jennifer Lacey, Wally Cardona et Rebecca Warner____ The Set Up : Proeung Chhieng___ Danse

 pour accéder au Jardin de l'Arquebuse

 

14h00

L'Agence Touriste, Mathias Poisson et Virginie Thomas

Plein Air                                                                                                                              Diffusion

Chorégraphie

Conception, interprétation: Mathias Poisson et Virginie Thomas

« À l’origine, de ce projet, il y a les explorations pédestres de l’Agence Touriste, à Alger, Beyrouth, Istres, Marseille, St-Médard-en-Jalles. Il y a aussi les nombreuses expériences en situation réalisées aux bords des routes : des marches les yeux fermés, des siestes urbaines, des dérives chorégraphiques et des poèmes panoramiques... Des voyages qui invitent le corps à se déplacer dans la marche, qui invitent à faire le tour des lieux et aller voir derrière.

Pour Plein air, l’Agence Touriste décide de se poser là, de voyager sur place, dans les strates du temps et de l’espace et de répondre à des interrogations glanées sur ses terrains vagues : comment plier, déplier un paysage et le faire rentrer dans un oeil ? Comment des mots, des sons et des gestes peuvent déformer un panorama ? Comment un lieu révèle des danses ? Pour cela, l’Agence Touriste invente des jeux chorégraphiques à expérimenter dans différents paysages.

[…]

Plein air se fait avec et non pas pour. Avec ce qui est là. Avec Le spectateur. Avec toute la matière disponible sur place. Un paysage n’est pas neutre, il n’est pas une boite noire, ni blanche, ni un décor, mais un espace aux reliefs, aux densités, aux textures, aux échos vastes et variables. Chacun y est situé, précisément. Intensifiant en tant que spectateur sa place singulière. C’est de là, que ça commence. »

Mathias Poisson estvenu à entre cour et jardins en 2009 avec une promenade sonore qui partait du parc de la Colombière à Dijon pour nous faire découvrir des morceaux de campagne bourguignonne aux portes de Dijon.

Plus d’informations : www.netable.org

Ce spectacle est le premier qui bénéficiera du label «Nos lieux communs», association réunissant des festivals de spectacle pour jardins et paysage dont entre cour et jardins est l’un des membres fondateurs. Il sera créer lors du festival Plastique Danse Flore dans le Potager du Roi de Versailles et repris pendant le festival A domicile à Guissény (29)

Plein Air est diffusé avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique - onda

15h00

Sébastien Roux

Canons pour l'Arquebuse
Musique                                                                                                                                                                                 Création

"Une série de canons électroniques est diffusée dans différents espaces du Jardin de l'Arquebuse, sur 1, 2, 3 ou 4 haut-parleurs.
Jeux d'échelle. Effets de panoramique, de profondeur de champ, de filtrage."

Une résidence pluriannuelle s’est installée entre Sébastien Roux et entre cour et jardins. Il est intervenu lors des quatre dernières éditions du festival, que ce soit avec des formes originales et amples telles Paysage rectangles à Barbirey en 2012 ou des formes plus légères comme Interlude au loin toujours à Barbirey en 2013.
Il nous fera entendre cette année une oeuvre qui mettra en évidence l’ampleur des lieux. Toute la richesse de ce travail reposera sur la maîtrise du temps par les synchronisations et les décalages liés aux distances et aux temps de parcours des sons et sur le contrôle des volumes altérés par l’éloignement. Le jeu pour les spectateurs consitera à se déplacer pour entendre l'évolution des canons.

Sébastien Roux sera en résidence à la Villa Médicis à Rome en 2015-2016

Canon pour l'Arquebuse est diffusé avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique - onda

 

16h00

Jennifer Lacey, Wally Cardona et Rebecca Warner

The Set Up : Proeung Chhieng                                                                                         Diffusion

Chorégraphie

Chorégraphe et interprète : Rebecca Warner, Wally Cardona, Jennifer Lacey

Musique originale: Megan Schubert

 

The Set up (« la mise en place ») est une série de projets chorégraphiques élaborés par Jennifer Lacey et Wally Cardona depuis 2013. Ils consistent à organiser une rencontre entre un chorégraphe-danseur contemporain et un maître d’une forme ancienne et traditionnelle.

Dans un premier temps, le maître va communiquer aux chorégraphes, au-delà d’un simple savoir faire, une forme d’autorité personnelle reconnue socialement, historiquement. Et c’est sur ces éléments transmis que s’appuieront dans un second temps Jennifer Lacey et Wally Cardona pour réinventer, imaginer la présence du maître parti. Enfin ils choisissent un endroit autre qu’une salle de spectacle pour créer leur chorégraphie. C’est à l’origine d’abord pour rencontrer un public plus proche des maîtres avec qui ils travaillent et pour remettre en question la place de la danse dans notre société qu’ils ont souhaité sortir des salles. Et ce besoin de lieux autres les ont amenés à la prise en considération de ces espaces, à se rapprocher des démarches ‘in situ’ qui sont celles d’entre cour et jardins.

Le spectacle propose pour entre cour et jardins a été créé en mai 2013 à New York autour de autour de Proeung Chhieng, Maître de Hanuman (singe blanc), danse classique cambodgienne. Mr Chhieng était le principal danseur du Ballet Royal cambodgien et a joué un rôle majeur dans la renaissance de la danse traditionnelle du Cambodge au lendemain de la guerre dans les années 80.

Originaire de New York, chorégraphe et danseuse, Jennifer Lacey vit entre la France et les USA. Depuis 1991, elle a développé son propre travail chorégraphique qui a été présenté aux États-Unis (P.S. 122, The Kitchen, River to River) et en Europe (Klapstuk Festival, Vienna Festival, Danças na Cidade, Biennale d'art contemporain de Lyon, Big Torino). Depuis qu'elle réside en France, elle a créé et présenté plusieurs œuvres : $Shot (Lacey / Lauro / Parkins / Cornell), Châteaux of France no. 2 et no. 3, un projet conçu en collaboration avec Nadia Lauro, et Prodwhee!, une série de courts modules. En 2002, elle a été accueillie en résidence aux Laboratoires d'Aubervilliers. Jennifer Lacey a collaboré à différents projets avec de nombreux artistes : Loïc Touzé, Boris Charmatz, Emmanuelle Huynh, Benoît Lachambre, Catherine Contour et Latifa Laâbissi.

Originaire de Californie, Wally Cardona est un chorégraphe, danseur et professeur de danse (Julliard School et The New School, NYC) qui vit et travaille à Brooklyn. Il est le lauréat de très nombreux prix aux USA pour ses chorégraphies depuis près de quinze ans.

Il a créé des projets d’échelles et de contextes très variés. Outre le projet The Set Up débuté en 2012 dont entre cour et jardins va recevoir une étape, nous pouvons citer Intervention #1-7 où il soumettait sa chorégraphie aux demandes et opinions d’«outsider», personnes hors du spectacle tels un sommelier, un astrophysicien, un architecte, un travailleur social ; citons encore A folded drawing (un dessin plié), un projet ‘in situ’ fait de 3 000 bambous ou Really Real, une pièce pour 100 personnes sur une scène vide dans une des plus grande salle de New York (BAM).

The Set Up reçoit en particulier l’appui du Lower Manhattan Cultural Council (LMCC) et de son festival River to River avec lequel entre cour et jardins a déjà collaboré pour l’accueil de DD Dorvillier en 2013.

L'accueil de ce spectacle est soutenu par le programme FUSED de la Fondation FACE.

The Set Up : Proeung Chhieng est diffusé avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique - onda

de 13h00 à 17h30

Olivier Marty                                                                                                                      Diffusion

Vidéos

Cf présentation ci-dessus (jardins de Barbirey).

Après celles de Barbirey, nous projetterons de nouvelles vidéos d’Olivier Marty dans une des gloriettes du jardin de l'Arquebuse faites avec les arcades du cloître l'ancienne Chartreuse.

Olivier,Marty peint, dessine, filme,...
Paysages, corps, mouvements sont au coeur de son oeuvre. Après son installation à Barbirey, il présentera une vidéo faite de courtes séquences de situations urbaines, ou en marge des villes, des instants urbains.

 

l'association entre cour et jardins est soutenue par la Ville de Dijon, le Conseil régional de Bourgogne, le Département de la Cote-d'Or, l'ONDA, la fondation FACE, la société I-COM, Bruno Voidey et quelques autres bienfaiteurs. Pour nous aider (association reconnue d'intérêt général = 60% de déduction fiscale), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.