Entre cour et jardins évolue.
Le festival devient une saison pour mieux suivre les rythmes extérieurs, de l’été jusqu’à l’automne.
La météo est ce qu’elle est, nous nous adapterons au temps qu’il fera, en accord avec le pays où nous vivons. À l’heure où tout le monde parle de développement durable, apprécions nos territoires sans nostalgie pour les latitudes tropicales !
Nous sortirons par tous les temps : qu’ils soient beaux ou laids, bons ou mauvais, nous serons dehors, dans des endroits remarquables, pour découvrir comment les artistes jouent avec ces contraintes de lieux et de météo.
A Dijon du 28 septembre au 16 novembre, nous vous invitonsà découvrir ces spectacles qui sauront vous surprendre et vous faire mettre le nez dehors par tous les temps.

... Barbirey-sur-Ouche

       spectacle 5 euros, soirée 8 euros, gratuit <12ans

Circo minimo, retours de Rome

design et littérature
20'

 

Olivier Vadrot, avec Philippe Adam et Pierre Senges

Circo minimo est, comme son nom le suggère, un petit amphithéâtre circulaire. Objet nomade conçu pour la Villa Medicis par Olivier Vadrot, il va venir se poser dans les jardins de Barbirey pour y accueillir les écrivains Philippe Adam et Pierre Senges pour deux duos conçus autour de leurs textes.

Vendredi 30 août, 19h00 Spams "Vous recevez des spams ? Pierre Senges et Philippe Adam aussi. À "Stéphanie" qui voudrait "racheter vos crédits", à "Nicolas" qui propose "un job sur toute la France", Pierre Senges et Philippe Adam ont décidé de répondre, adressant des retours faussement naïfs à ces expéditeurs fictifs qui nous envahissent pourtant bel et bien."

Samedi 31 août, 19h00 Inspirez / Exhibez "Et si Noé avait fait des bêtises, sur son arche, avec les animaux ? Et si tout le monde se mettait à raconter et à faire n'importe quoi, comme ça, en oubliant subitement toute pudeur ? Philippe Adam et Pierre Senges vous invitent à une lecture érotique qui fait rire en même temps qu'elle fait peur..."

plus d'infos (images, biographies,...)

La voix de la route

musique
creation
45'

 

Frédéric Bigot & Werner Hirsch

Vendredi 30 et samedi 31 août, 20h00

Composition : Frédéric Bigot / Voix : Werner Hirsch / Lumière : Sylvie Garot

Lorsqu'entre cour et jardins a demandé à Frédéric Bigot de proposer une oeuvre pour Barbirey, il a tout de suite suggéré d'inviter avec lui Werner Hirsch. Voici ce qu'il lui a alors écrit :
« LA VOIX DE LA ROUTE 
Pièce pour une voix, de la musique électronique et de l'électricité de guitare ça et là, dans l'air.
Cher Werner,
Le disque dur avec toutes les datas relatives à mon voyage autour des USA est mort.
Je n'ai plus rien des échantillons sonores et compositions sur ces routes américaines, tous ces accents si différents, toutes ces voix qui nous parlent de voies, les chansons de routes avec les sons qui vont, toutes ces sonorités inclassables, à la croisée des chemins, de l'est à l'ouest, du sud au nord. Plus rien. Envolés.
Il ne me reste plus que toi, Werner. Tu seras la voix de cette route perdue. Avec elle, les noms de mes fichiers comme 'Ashbury lanes.aif' ou encore 'Cta1331.wav', aujourd'hui privés de leur corps sonore et binaire, vont résonner à nouveau dans ces jardins.
Ah! mon oiseau-lyre, mon humano-sampler, il ne nous reste plus qu'à chanter ce voyage.
» Frédéric (ton electroniCat)

plus d'infos (biographies et sites)

Fading

installation vidéo
création 
 

Sophie Laly

Vendredi 30 et samedi 31 août, 21h00

Sophie Laly est une vidéaste. Quand ce n'est pas la danse, c'est le paysage, avec sa construction dans l'espace et dans le temps, est au centre de son oeuvre. Plutôt qu'une présentation frontale sur écran, entre cour et jardins lui a proposé de montrer ses vidéos autrement et de les mettre en espace. Voici ce qu'elle en dit : « À la tombée de la nuit toutes les couleurs disparaissent. Une question : Quel pourrait être le résidu crépusculaire d'un paysage existant ? "FADING" serait l'esquisse d'un paysage sans cadre, sans contour, sans autre référent que ce qu'il lui permet d'être identifié comme paysage. "FADING" serait une vision d'un endroit, d'un lieu. »

vidéos

biographie

Interludes au loin

installation sonore
creation

 

Sébastien Roux

Vendredi 30 et samedi 31 août, avant et après chaque spectacle

Pour cette édition, Sébastien Roux a proposé de très courtes interventions musicales et sonores qui viendront ponctuer l'enchaînement des spectacles en s'immisçant entre chacun d'eux. Chaque interlude, angélus électronique qui convoquera les spectateurs, prendra sa source dans les lisières de la forêt environnante.

plus d'infos

... Trois-Fontaines-L'Abbaye

 
   

Depuis 2001, Césaré, centre national de création musicale de Reims et entre cour et jardins s'associent pour proposer une programmation dans des jardins de Champagne. Cette année encore nous serons dans la Marne, aux confins de la Haute-Marne, dans un jardin où une église abbatiale en ruine imprègne le lieu d'un caractère romantique inattendu.

Moïra

installation sonore
creation
free
 

Tiziana Bertoncini

samedi 14 & dimanche 15 septembre 2013 à partir de 14h00

Trois figures. Sans visage, blanches, couvertes, impersonnelles. Corps et voix. Ils nous parlent comme d'une distance éternelle. Qui sont-elles ? Qu'est-ce qu'elles nous disent ? Elles parlent une langue mystérieuse, font des murmures et des cris. Présences évanescentes, mais inéluctables qui sont reflétées dans l'eau. Figures mythiques, que traverse notre champ visuel impalpable, insaisissable, comme dans un rêve.

Abbaye de Trois-Fontaines 51430 Trois-Fontaines-l'Abbaye
Informations, réservations : 03 26 88 65 74 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

plus d'infos (www.cesare-cncm.com)

...Dijon 

  

Tes jambes nues

danse
45 ‘
gratuit

     

Compagnie des prairies

samedi 28 septembre, Jardin de l'Arquebuse, 17h00

Conception : Julie Desprairies
Interprètes : Barbara Carlotti, Hélène Iratchet, Vladimir Léon, Mikaël Phelippeau, Benoît de Villeneuve.
Marie-Jo Gros avec des élèves danseurs de sa classe et du conservatoire Jean-Philippe Rameau, les classes de la maitrise CE1 et CE2 de l’école Saint-Bénigne…
Musique : Barbara Carlotti (accompagnée de Benoît de Villeneuve)
Costumes et accessoires : Juliette Barbier
Production déléguée : Compagnie des prairies. Coproduction : Théâtre de Cavaillon, Scène Nationale, dans le cadre de Nomade(s), avec le soutien de l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson. Avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication DRAC Bourgogne, du Conseil Régional de Bourgogne, du CDC Dijon-Bourgogne pour l’adaptation à Dijon et avec le soutien de la commune de Noves, du programme européen Leader, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la création à Noves. La Compagnie des prairies est soutenue par la Ville de Dijon. Suivi de production : Grand Ensemble.
Diffusion soutenue par l'ONDA.


Éprouver au plus près le rythme imposé par les saisons, par la cadence nécessaire à la récolte du fruit mûr. Expérimenter les gestes séculaires des viticulteurs d’aujourd’hui.
Envisager l’agriculteur comme un danseur qui s’ignore. La collecte des gestes de la culturede la vigne constituera la matière première de l’écriture chorégraphique de Julie Desprairies.
Elle emmènera ses interprètes, professionnels et amateurs, dans une danse agricole. Une danse ancrée dans le socle commun des cultures emblématiques de notre région ; une danse emprunte d’universel, porteuse d’un imaginaire poétique.

plus d'infos (site)

J’avais prévu de faire venir une grue, d’y accrocher un bison mort, et de le faire monter et descendre. (ode au soleil froid de novembre)

théâtre
création
60 ‘
gratuit

 

Compagnie les derniers hommes

samedi 2 et dimanche 3 novembre, Jardin de l’Arquebuse, 16h00

Les derniers hommes : Charlotte Kaminski & Romain Moretto.
Musique : Mathieu Besset, Alexandre Flahaut, Maxime Clouzeau & David Séroc. Lumière : Alban Martin.

« Je suis né un 28 octobre à 20h20, il pleuvait et j’ai pleuré durant trois jours et quatre nuits. Au matin du premier novembre le soleil s’est montré, ce qui prouve bien que le soleil existe. Je suis né le 28 octobre 1983 et pour mes trente ans, je voudrais que le soleil froid de novembre nous illumine. "J’avais prévu de faire venir une grue, d’y accrocher un bison mort, et de le faire monter et descendre" est une supplique, une exhortation à la chaleur humaine, une opération mystique, une intuition généreuse de ce que peut être l’art dramatique. Et nous parlerons d’amour, c’est bien là la moindre des choses. Voilà après tout la seule satisfaction d’un homme montant sur scène – sa récompense – croire qu’une femme dans la salle l’aime et le désire en secret. Et il n’y a pas d’autres raisons valables à l’acte de représentation. » Romain Moretto

plus d'info (site)

Domaine nomade

danse
90 ‘
5 euros

 

Laurent Pichaud

samedi 9 novembre, Le consortium, 16h00 et 20h00
dimanche 10 novembre, Le consortium, 11h00

Chorégraphie et interprétation : Laurent Pichaud
Laurent Pichaud est soutenu par la Ville de Nîmes et le Département du Gard.

Diffusion soutenue par l'ONDA


domaine nomade fait suite à une expérience menée au Centre Chorégraphique National de Montpellier en octobre 2012, à l’invitation d’Anne Fontanesi, dans le cadre du programme ]domaines[. Diffusion soutenue par l'ONDA.
Laurent Pichaud élabore ses chorégraphies en fonction des lieux qui l’accueillent. Après les avoir investis, regardés avec ceux qui les habitent, qui s’y déplacent, qui y vivent, après avoir compris leurs raisons d’être, leurs circulations, appréhendé leurs volumes, matières et lumières, il conçoit ses spectacles et invente des processus artistiques qui permettront à ses chorégraphies de s’y inviter. Avec ses propositions il met en valeur la richesse et la complexité des sites occupés en montrant non seulement ses propres mouvements chorégraphiés, mais aussi en mettant en évidence la façon dont nous, spectateurs, occupons les lieux.
Au Consortium sa proposition pourra jouer avec l’architecture des lieux, ses doubles transparences, ses circulations multiples, son ouverture sur la ville.

A catalogue of steps

danse
création
45'
gratuit
 

DD Dorvillier

samedi 16 novembre, Jardins de l’Arquebuse, 16h00 ET 12h00 et 16h00 (séances supplémentaires)

Danseurs : Katerina Andreou, Oren Barnoy, et Nibia Pastrana
Production : human future dance corps, NYC; Association STANZA, Paris. Partenaires : Danspace Project; Doris Duke Charitable Foundation; Lower Manhattan Cultural Council; French US Exchange in Dance (FUSED); James E. Robison Foundation Residences: ICPP Wesleyan University, CT; PS1/MOMA, NYC; Maggie Allesee National Center for Choreography, Florida State University; L’Atelier de Paris/Carolyn Calrson; Studiolabs at Ménagerie de Verre, Paris; STUK Kunstencentrum Leuven; Performing Arts Forum, St. Erme. Diffusion soutenue par l'ONDA.

DD Dorvillier est une chorégraphe et danseuse américaine. À l’invitation de Danspace Project, un des lieux phare de la création chorégraphique new-yorkaise, elle travaille actuellement à l’éboration d’un panorama de son oeuvre qui sera présenté au printemps 2014 à Danspace Project/Saint Mark’s Church et MOMA/PS1 (New York). Diary of an Image sera une plateforme de 4 semaines durant lesquelles le public sera amené à découvrir différents aspects du travail et de la pratique chorégraphique de Dorvillier, vu à travers les questions de l’archivage et de l’identité d’une danse. Dorvillier proposera notamment A catalogue of steps (Un catalogue de pas). Ce projet de taxonomie vise à classer plus de 300 fragments chorégraphiques issus de son répertoire (entre 1990 et 2004), puis
à réactiver ces fragments, étudiés à partir des captations vidéo de l’époque, avec trois danseurs.
Les danseurs deviennent une archive vivante. Plus qu’un travail de citation ou de présentation du sens original des pièces, il s’agit de faire voir le corps en relation avec l’écriture chorégraphique, épurée de tout élément signifiant (son, lumière, costumes, contexte original). Une première version de A catalogue of steps sera présentée dans le jardin de l’Arquebuse, aboutissement d’une résidence de trois semaines à Dijon et dans le jardin.

LE CALENDRIER  

Bar et restaurant : ouverts les jours de spectacles à Barbirey.

Vous rendre à Barbirey : vous disposez de places ou vous cherchez une place de voiture ?
covoiturage avec mobigo (www.mobigo-bourgogne.fr ou 03 80 11 29 29)
ou en contactant le festival (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 03 80 67 12 30)

le festival entre cour et jardins reçoit l'aide financière de :
la Ville de Dijon, du Conseil régional de Bourgogne, du Conseil général de la Côte-d'Or, de L'ONDA, de FUSED, French-US Exchange in Dance, a program of the New England Foundation for the Arts National Dance Project, the Cultural Services of the French Embassy in the United States, and FACE (French American Cultural Exchange), with lead funding from the Doris Duke Charitable Foundation, the Andrew W. Mellon Foundation, additional funding from the Florence Gould Foundation

et l'aide logistique de :
I-COM, services de la ville de Dijon, du Muséum, Jardin des Sciences de l'arquebuse, des jardins de Barbirey, de Bruno Voidey, et du Consortium, centre d'art contemporain